RECHERCHER

La responsabilité du directeur général prévue par la loi

Le directeur général est le principal responsable de l'entreprise qui est responsable de toutes les décisions prises sur le fonctionnement et le développement de la société. Sans cela, l'entreprise ne peut pas exister.

Responsabilité du directeur généralest prévu par la loi. Cela se produit en cas de mauvaise exécution des tâches. Les mesures applicables sont pertinentes, tout d'abord, pour les entreprises qui pratiquent l'approbation pour les postes de haut niveau de spécialistes de haut niveau. Cependant, ces mesures s'appliquent à tous les autres gestionnaires qui occupent le poste de directeur général. Ainsi, les intérêts des fondateurs d'entreprises sont protégés.

Selon la loi, le directeur général est obligé de parler et de prendre des décisions uniquement dans l'intérêt de l'entreprise, c'est-à-dire de remplir ses fonctions qualitativement et de faire des bénéfices à la société.

La responsabilité juridique du directeur général intervient dans les cas suivants:

  • S'il s'agit d'une intention malveillante avérée lors de l'approbation de résolutions manifestement défavorables à l'entreprise.
  • En cas de négligence dans l'exécution de tâches directes, il en résulte des pertes pour la société.
  • Avec toute action ou inaction qui a causé la perte de l'organisation.

Il convient de mentionner également les cas dans lesquelsla responsabilité du PDG lui est retirée. Il s’agit des situations suivantes: s’il accomplissait consciencieusement ses tâches et faisait tout ce qui était en son pouvoir et s’opposait également à la décision portant préjudice à l’entreprise.

Considérant le statut juridique du généraldirecteur, il convient de noter qu’il est régi par plusieurs branches du droit. Tout d'abord, le directeur général reconnaît les droits et obligations de caractère civil au nom d'une personne morale, c'est-à-dire qu'il est l'unique organe exécutif, et son statut juridique est déterminé par le droit civil. Par contre, le directeur général est un employé recruté qui signe un contrat de travail avec l’organisation qu’il dirige. C'est-à-dire qu'il bénéficie également des droits garantis par la législation du travail.

En pratique, la double position du généralDirector soulève beaucoup de questions et de problèmes non résolus. Afin de réglementer les droits et de réglementer ses conditions de travail, l’employeur doit élaborer un règlement sur le directeur général. Il devrait consister en des dispositions générales, à la nomination du chef, en énumérant ses pouvoirs et en décrivant ses responsabilités.

Les dispositions générales devraient indiquer le statutDirecteur général, à qui il soumet et comment il devrait gérer l’entreprise. Le paragraphe suivant devrait décrire en détail la procédure de nomination et les conditions d’élection à ce poste. Il est également possible dans cette section de réglementer les règles de conclusion d'un contrat de travail avec lui et de stipuler les conditions de cessation des pouvoirs.

Dans la section sur les pouvoirs, le PDG doitcontient des informations sur les droits et obligations qui sont conformes aux dispositions du contrat de travail avec le salarié. Vous pouvez décrire les actions qu'il a le droit ou non de faire et indiquer quelles décisions il a le droit de prendre de manière indépendante et lesquelles ne peuvent être approuvées ou prises qu'avec le consentement des fondateurs.

Le paragraphe suivant énonce la responsabilité du directeur général pour les actions illégales. Il est généralement indiqué que la sanction est déterminée conformément au Code du travail de la Fédération de Russie.

Selon la législation en vigueur,La responsabilité des administrateurs est divisée en plusieurs types. Le premier d’entre eux est matériel, c’est-à-dire que le dirigeant, s’il est avéré coupable, doit verser des dommages-intérêts conformément à la loi. De plus, la responsabilité du directeur général de LLC est administrative, elle est prévue non seulement pour le responsable, mais également pour l'entreprise. En outre, il peut être tenu pénalement responsable. Par exemple, pour ne pas payer d'impôts ou pour cacher de l'argent.

  • Note: