RECHERCHER

Réglementation juridique

Les activités des organes de gestion sont trèsdivers contenus. Le pouvoir exécutif dans le cadre de ses activités entretient une relation privilégiée avec les personnes morales, les organisations et les citoyens. Ainsi, une réglementation administrative et juridique est réalisée. Dans le même temps, l'interaction permet de contrôler les activités de la partie gérée et de la partie dirigeante. La réglementation légale est réalisée à travers diverses dispositions et règles (SDA, normes sanitaires, par exemple). Dans certains cas, les fonctions de gestion peuvent être quelque peu spécifiques. Dans ces cas, la réglementation légale est réalisée par les normes de toute autre industrie (sauf administrative) (travail, finances, procédure pénale, par exemple).

À cet égard, le sujet de l'administrationde la branche réglementaire peut être clarifiée en soulignant que le contrôle est exercé uniquement sur les relations sociales qui ne sont pas soumises aux normes d'autres industries.

Le sujet du droit administratif est conditionnellement divisé en relations au sein de l'appareil et interaction des corps avec la population, l'état et les entités juridiques.

Compte tenu de ces conditions ou d'autres pour la formation de relations de gestion déterminent les fonctions externes ou internes de la réglementation administrative et juridique.

Processus réglementaire standardprévoit l'application d'un seul acte reflétant la volonté du pouvoir d'État. Cet acte est un acte juridique normatif. L'individualisation des opportunités et des responsabilités est assurée par les sujets eux-mêmes, adressés à ce document.

Les étapes de la réglementation légale dépendent du comportement juridique du sujet. Dans un processus complexe, il y a trois étapes. Le comportement peut être illégal ou légal.

La première étape implique une action générale.normes juridiques La réglementation juridique commence par la définition du contenu et la formulation du cadre de conduite du sujet, ainsi que par les conditions de formation des responsabilités, des pouvoirs, des opportunités, des responsabilités et autres. Ainsi, le mécanisme législatif commence à fonctionner.

À la deuxième étape, la réglementation juridique est liée àl'émergence de certains devoirs et droits pour le sujet, c'est-à-dire avec le début des travaux du mécanisme des relations juridiques. Comme condition nécessaire, il existe un système de faits juridiques (ou un fait), avec lequel une infraction dans certaines conditions de conséquences juridiques est liée à un acte réglementaire. Ainsi, le mécanisme de mise en œuvre des normes juridiques commence à fonctionner.

L'effet du mécanisme de mise en œuvre juridiqueLes droits commencent à partir du moment où un citoyen présente une demande à l'institution concernée et que cette dernière décide de la satisfaction de ses besoins. Par exemple, lorsqu'un sujet s'adresse à un fonds de pension, conformément aux règles, il reçoit une pension. La formulation d'une prescription individuelle de la finalité du paiement est l'individualisation de règles générales relatives à un citoyen spécifique. En vertu de l'acte réglementaire pertinent, des droits et obligations juridiques subjectifs pertinents sont attribués aux parties.

Après la décision de nomination d'une pensionle citoyen devient porteur du droit subjectif (individuel) de recevoir des paiements. Dans le même temps, l'institution de la sécurité sociale est dotée d'une obligation subjective d'accumuler et de payer des pensions.

En règle générale, la réglementation juridique est épuisée par le mécanisme de mise en œuvre des normes juridiques.

La troisième étape du contrôle réglementaire fournitapplication de sanctions. Dans ce cas, l'inconduite se produit. Le fondement juridique du recours à des sanctions est une violation du statut juridique, une règle en vertu de laquelle la responsabilité des violations est établie.

  • Note: